L' Histoire de Marianne

MARIANNE DE LA LIBERTE A LA REPUBLIQUE !

Image-16.png

En France, l’utilisation, comme symbole de la Liberté puis de la République, d’une femme drapée à l’antique portant un bonnet phrygien, trouve son origine à la fin du XVIII ème siècle . A l'époque, l’antiquité romaine est très à la mode, et, quand la Révolution de 1789 éclate, c’est tout naturellement que Marianne, « Déesse » de la Liberté, arborera le bonnet phrygien sur une pique avant de le coiffer , un bonnet rouge porté dans l’antiquité par les esclaves nouvellement affranchis.
Image-8.png chinard-png.png
 Marianne, nouveau symbole de la liberté conquise par la Révolution prendra rapidement la place du roi sur toutes les monnaies et autres insignes officiels, à la place du nom du roi figurera désormais République Française ! Marianne au pouvoir symbolisera cette fois la nouvelle République. Il est à noter que cette double signification de Liberté-République permettra au nouveau régime de s’attribuer officiellement cette vertu que nous retrouverons, comme l’une de ses valeurs fondamentales, dans sa devise trinitaire : Liberté-Egalité-Fraternité.



Avec le bonnet phrygien pour la liberté, nous retrouvons quelques fois Marianne ornée (surtout à partir de 1848) des autres éléments de cette devise sous la forme d’attributs comme le niveau ou la balance pour symboliser « l’égalité » et les mains jointes pour la « fraternité ». L’apport de ces symboles par la Franc-maçonnerie reste incontestable.


A la fin de la première République, Marianne redevient Liberté et devient le symbole de son parti, celui de la République. Elle sort de la clandestinité et réapparaîtra publiquement dans le tableau de Delacroix « La liberté guidant le peuple » qui temoigne avec fougue des terribles journées de 1830 !
En 1848, la courte deuxième République revenant au pouvoir tentera de créer un modèle officiel de Marianne et de codifier ses symboles; mais sans avoir le temps d' y parvenir.
 C’est donc en 1870, avec la troisième république et ensuite avec l'arrivée des républicains au gouvernement jusqu’au début du 20 ème siècle, que Marianne connaîtra une diffusion très importante. C'est à partir de cette date que nous la retrouvons dans les mairies , les écoles et les batiments publics.
D’abord objet de propagande politique pour devenir ensuite emblème officiel, de très nombreuses images et bibelots représentant Marianne verrons le jour produisant aussi toute une bimbeloterie républicaine de plus ou moins grande qualité artistique !

Buste-de-Marianne-copie-1.jpg
République conservatrice ou Marianne révolutionnaire ? 
L’historien Maurice Agulhon identifiera le premier deux types de Mariannes : la Marianne sage, hiératique et maternelle, est vêtue de long et coiffée d’une couronne de laurier ou de chêne, elle est plutôt du goût des républicains conservateurs. L’autre, la Marianne révolutionnaire est en mouvement et coiffée du bonnet rouge, elle a le torse ou un sein nu, elle est fougueuse et plus au goût des républicains révolutionnaires…

Image-25.png

C’est à partir de 1877 que cohabiteront en paix ces deux modèles dans les mairies et les écoles de nos villes et villages. Depuis, de très nombreux bustes et statuettes furent édités et réédités de toutes tailles et en tous matériaux de la petite Marianne de bureau un peu kitch jusqu’aux colossales et superbes statues qui ornent encore nos places publiques.
Le XX eme siècle fera appel à des stars du moment pour incarner Marianne, et à des Miss-France, petites cousines de Marianne, pour symboliser la France !


 A lire principalement sur le sujet
Marianne au combat : l’imagerie et la symbolique républicaine de 1789 à 1880, M. Agulhon, Flammarion, 1989.
Marianne au pouvoir : l’imagerie et la symbolique républicaine de 1880 à 1914, M. Agulhon, Flammarion, 1989.
 
Voir les Mariannes de l'Assemblée Nationale

.

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés